DIAGNOSTIC TERMITES : quelles zones sont impliquées ?

Lors de la vente d’un bien immobilier, il est important de réaliser différents diagnostics immobiliers. Le diagnostic termites en fait partie et possède un caractère obligatoire dans certaines localités. Quelles sont ces zones ? Comment est réalisé ce type de diagnostic ? Quels traitements envisagés ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Qu’est-ce qu’un diagnostic termites ?

Le diagnostic termites est un diagnostic immobilier contrôlant la présence de termites et autres insectes xylophages dans une habitation. Il a un rôle d’information pour les futurs acquéreurs ou locataires du bâti. Aussi appelé état relatif à la présence de termites, il permet d’établir un diagnostic précis des installations et y découvrir l’existence ou non de termites afin de mettre en place les procédés de traitement appropriés. Différents éléments du bâtiment sont vérifiés lors de cette opération, notamment la charpente.

Les termites sont des insectes à risque, c’est la raison pour laquelle ils doivent faire l’objet d’un diagnostic immobilier. Ces parasites aussi appelés fourmis blanches se nourrissent exclusivement de la cellulose présente dans le bois. Ils s’attaquent ainsi aux structures d’habitation en bois. Ils causent des dommages, non seulement, au niveau de la charpente, mais également dans les poutres et fondations. En creusant les éléments en bois, ces insectes les fragilisent ce qui peut provoquer des risques d’effondrement et d’accidents.

Quelles sont les zones les plus touchées par des problèmes de termites ?

Le diagnostic termites ne concerne généralement que des zones à risques ou présentant une infestation de termites. Il existe actuellement plus d’une cinquantaine de départements français concernés par cette obligation. Le diagnostic termites est obligatoire dans les départements situés le long des côtes méditerranéennes et le long des côtes atlantiques. C’est également le cas pour tout le sud-ouest de la Métropole, la région Île-de-France et les départements de la Garonne, du Rhône et de la vallée de la Loire.

L’ensemble des zones précitées n’est pas soumis au même niveau d’infestation. En effet, il est possible que l’infestation ne soit que partielle dans certaines régions et générale dans d’autres. Vous pouvez découvrir si votre localité est touchée en vous informant auprès de votre mairie. Cela peut vous être utile pour éviter tous risques de dégradations de vos structures et pour assurer la durabilité de votre bien immobilier.

Comment se passe un diagnostic termites ?

La réalisation d’un diagnostic termites est effectuée essentiellement par un diagnostiqueur immobilier. Il doit disposer d’une certification auprès du comité français d’accréditation ou Cofrac. Il s’agit d’un examen d’ordre visuel de l’ensemble des parties en bois de l’habitation. Bien entendu, une attention particulière est portée à la charpente qui constitue l’élément le plus attaqué par ces bestioles. Le diagnostiqueur en charge de l’opération peut recourir à l’utilisation d’un poinçon pour déterminer s’il y a ou non présence de termites.

Le diagnostic des termites réalisés par un professionnel ne concerne que les parties accessibles. Cependant, les endroits qui ne sont pas analysés sont mentionnés dans le rapport de diagnostic remis au propriétaire. C’est un document relatant les différentes parties soumises à examen et la présence de termites. Il peut intégrer au dossier de diagnostics techniques pour informer un futur acquéreur ou loueur du bien. Le diagnostic réalisé possède une durée de validité de 6 mois s’il est négatif.

Quelles sont les solutions de traitement contre les termites ?

Dans le cas où le résultat d’un diagnostic termites est positif ou avéré, il est important de réaliser certaines démarches. Il faut notamment informer la mairie locale dans un délai d’un mois. Il faudra ensuite penser à mettre en œuvre des opérations de traitement pour éliminer ces parasites rapidement. Ces traitements sont obligatoires pour éviter la propagation de l’infestation au niveau du voisinage. Ils sont réalisés par un professionnel dans le domaine pour garantir la qualité des résultats.

Bien entendu, il est tout à fait possible en amont de prévenir les infestations de termites dans les logements. Vous pouvez, par exemple, mettre en place des appâts contaminés pour éliminer l’ensemble des colonies de Fourmies blanches. Cela permet d’empoisonner les termites présents dans les structures jusqu’à leur extension. Il est aussi possible de créer des barrières chimiques aux alentours et dans l’habitation. Cela permet de tenir à distance les colonies de termites de l’édifice.

DIAGNOSTIC TERMITES : quelles zones sont impliquées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Call Now ButtonAppel Direct