Les DIAGNOSTICS IMMOBILIERS facultatifs

Posséder un bien immobilier représente un certain nombre de responsabilités. Ces responsabilités sont d’autant plus claires et obligatoires lorsqu’on projette d’effectuer une transaction immobilière. En effet, tant dans le cadre d’une location que dans le cadre d’une vente, la loi oblige le vendeur et le bailleur à fournir des rapports de diagnostics divers. Cependant, il existe des diagnostics immobiliers facultatifs et il est temps que vous en sachiez plus sur le sujet.

Pourquoi faire des diagnostics immobiliers ?

Contrairement aux idées reçues, effectuer des diagnostics immobiliers n’est ni une perte de temps ni une dépense inutile. En effet, si la loi impose ces analyses diverses, c’est pour protéger les futurs acheteurs, les futurs locataires, les agences immobilières et même les vendeurs et les bailleurs. Concrètement, les diagnostics immobiliers rendent la situation vraiment claire pour toutes les parties impliquées dans une transaction immobilière.

Premièrement, les propriétaires et futurs bailleurs connaîtront exactement l’état du bien qu’ils s’apprêtent à mettre sur le marché. Ainsi, ils seront en mesure d’entreprendre des travaux d’amélioration pour valoriser leurs biens immobiliers. Puis, grâce à ces démarches d’analyses, les futurs acheteurs et les locataires en devenir sauront exactement ce qu’ils achèteront et ce qu’ils loueront. Enfin, les agences immobilières seront-elles aussi, tirées d’affaire en cas de litige.

La réalisation des diagnostics immobiliers est donc d’une importance capitale et il est normal que la loi soit stricte à leur propos.

Quels sont les diagnostics immobiliers facultatifs ?

Parmi tous les diagnostics immobiliers qui existent, il en existe 7 qui sont facultatifs. Concrètement, vous n’êtes pas obligé de les réaliser, mais les effectuer augmente considérablement vos chances de réussir vos projets immobiliers. Il s’agit du :

    • Diagnostic internet qui permet de déterminer toutes les possibilités en ce qui concerne ce domaine précis,

    • Diagnostic incendie qui évalue les risques d’incendie dans la résidence ainsi que les voies possibles pour en échapper,

    • Diagnostic radon qui permet d’avoir connaissance de la présence de gaz à l’intérieur de l’habitation,

    • Diagnostic mérule qui vise à déterminer s’il y a des champignons dangereux à l’intérieur du bien immobilier,

    • Diagnostic piscine pour vérifier si la piscine privée est conforme aux normes imposées par la loi,

    • Diagnostic légionellose qui vise à vérifier s’il y a des bactéries dangereuses au sein de la propriété.

En fournissant les rapports de ces diagnostics, vous prouverez tout simplement à quel point votre bien immobilier est particulier, sain et digne d’intérêt. Bien évidemment, il faudra faire appel à des diagnostiqueurs accrédités pour les réaliser.

Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoires ?

Si vous souhaitez vendre et louer votre bien immobilier, vous devez effectuer un certain nombre de diagnostics immobiliers. C’est la loi qui vous y oblige et si vous n’en fournissez pas le rapport, vous risquez de lourdes sanctions. Vous devrez donc effectuer :

    • Un diagnostic de performance énergétique,

    • Un diagnostic électrique,

    • Un diagnostic gaz,

    • Un diagnostic amiante,

    • Un diagnostic termites,

    • Un diagnostic plomb,

    • Un certificat Boutin ou Carrez.

À ceux-là, s’ajoutent aussi le Certificat d’état des risques naturels ainsi que le diagnostic pour l’assainissement non collectif. Rien d’officiel ne pourrait se faire si vous ne présentez pas les rapports de ces analyses.

Qui doit établir les diagnostics immobiliers ?

C’est le vendeur et le bailleur qui doivent faire appel à des diagnostiqueurs pour mener à bien leurs projets immobiliers. En outre, pour que les diagnostics soient fiables et recevables, la spécialité et les compétences des diagnostiqueurs doivent être traçables. D’ailleurs, généralement ces professionnels travaillent pour des organismes accrédités par l’État lui-même.

Suivant certains cas, le propriétaire et le bailleur devraient envisager la réalisation de quelques travaux d’amélioration. Logiquement, après ces travaux, il leur sera nécessaire de refaire les diagnostics pour prouver que tout est en ordre. Les frais de diagnostics sont souvent à leur charge et en cas de diagnostics erronés, c’est la société du professionnel contacté qui rembourse.

Par mesure de prudence, il vaut mieux effectuer tous les diagnostics immobiliers possibles. Ce faisant, le vendeur et le bailleur prouvent que leurs biens immobiliers sont fiables. Ils pourront donc espérer boucler rapidement les transactions immobilières qu’ils envisagent de réaliser. Il faudra aussi veiller à vérifier la durée de validité de chaque diagnostic immobilier et de s’y baser pour agir rapidement en cas de besoin.

Les DIAGNOSTICS IMMOBILIERS facultatifs
Avez-vous aimé cet article?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut