Les DIAGNOSTICS régis par l’ancienneté des installations

Les diagnostics immobiliers sont des opérations obligatoires ou optionnelles à réaliser avant la mise en location ou en vente d’un bien immobilier. Presque tous types de construction en sont concernés afin de garantir la sécurité, la protection, la santé et l’environnement des occupants. Si certains diagnostics sont dictés par la date du permis de construire du bien en question, d’autres sont régis par l’ancienneté des installations ou encore des zonages géographiques.

Ils sont tellement nombreux, pourtant, il est important de tous les connaître et respecter leur périodicité pour rester dans la normalité. Dans ce cadre, nous vous présentons aujourd’hui les diagnostics régis par l’ancienneté des installations.

Le diagnostic électricité

Le diagnostic électricité est le premier diagnostic immobilier régi principalement par l’ancienneté des installations. Il devient obligatoire quand vos équipements électriques ont été posés depuis 15 ans ou plus. À la fois la mise en vente et la mise sous location du bien immobilier en exigent.

Tout sur le diagnostic électricité

Il est impératif de procéder au diagnostic électricité avant la mise en vente d’un bien à usage résidentiel. Il concerne les vieilles installations électriques, âgées de 15 ans et plus. Sont également touchées les installations électriques n’ayant pas été remises aux normes pendant ce même laps de temps.

Le diagnostic électricité résulte à la remise de l’État de l’installation intérieure d’électricité. Cette analyse doit répondre à la norme XP C 16-600 et doit uniquement être effectuée par un professionnel certifié.

À quoi sert-il ?

Le diagnostic électricité vise avant tout à préserver la sécurité des gens. Une installation électrique vétuste pourrait engendrer un incendie qui pourrait provoquer la perte s’élevant à plusieurs milliers d’euros, sans oublier les vies qui pourraient être ruinées à jamais à cause de blessures invalidantes ou handicapantes. Et des personnes pourraient même y mourir.

Mise à part l’éventualité d’un incendie, une installation hors-norme et trop vieille pourrait aussi causer la perte des acquéreurs. Ils risqueraient d’exiger une réfection partielle ou totale, qui leur coûterait beaucoup d’argent.

Sa durée de validité et les sanctions inhérentes à son absence

Une fois le diagnostic électricité réalisé, vous avez 3 ans pour remettre l’état de votre installation électrique à neuf avant de vendre votre bien. Et si vous êtes l’ancien acquéreur et que vous souhaitez revendre le bien, vous devez le refaire si le résultat du diagnostic que l’ancien propriétaire vous a remis dépasse déjà les 3 ans.

En l’absence de ce diagnostic parmi les documents accompagnant la présignature du contrat de vente, la transaction entière pourrait être annulée. L’acheteur pourrait aussi demander une remise sur le prix du bien ou la prise en charge de la réfection par le vendeur.

Le diagnostic gaz

Le diagnostic gaz est le second diagnostic immobilier dicté par l’âge de la propriété. Tout comme le diagnostic électricité, il est requis dès que vos installations au gaz datent de 15 ans et plus. Il faut le faire réaliser à la fois avant la présentation du bien à la vente et la recherche de locataires.

Tout sur le diagnostic gaz

Le diagnostic gaz ressemble presque en tout point au diagnostic électricité. Il est obligatoire à partir de 15 ans d’âge de votre installation gaz. Il est aussi requis quand celle-ci n’a subi aucune remise à neuf ou aux normes pendant 15 ans. Cependant, il est uniquement demandé quand les équipements fixes marchant au gaz se trouvent à l’intérieur même de l’habitat. À savoir que les cuisinières et réchauds à gaz ne font pas partie de ces équipements.

À quoi sert-il ?

La sécurité des personnes se trouve au cœur de nombreux diagnostics immobiliers. C’est aussi le cas pour le diagnostic gaz. Quand les installations au gaz sont défaillantes ou vieilles, le risque d’intoxication au gaz mortel, d’explosion et d’incendie augmente. Et bien évidemment, l’État essaie aussi de protéger les intérêts des acheteurs en rendant ce diagnostic obligatoire à certains moments.

Sa durée de validité et les sanctions inhérentes à son absence

Le document lié au diagnostic gaz doit absolument se joindre au contrat de bail ou de vente avant sa signature. Il dure 3 ans et porte les mêmes sanctions et risques que le diagnostic électricité en cas d’absence.

Les DIAGNOSTICS régis par l’ancienneté des installations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Call Now ButtonAppel Direct