Se préparer à un achat immobilier : les bonnes directives

Investir dans le secteur de l’immobilier constitue un bon placement de nos jours. Cela permet de se constituer un patrimoine ou de bénéficier de l’immobilier locatif et de profiter de certains avantages fiscaux. Cela permet également de réaliser une plus-value dans le cas d’une revente. Bien entendu, il est important de bien préparer l’achat immobilier. Vous évitez ainsi les mauvaises affaires et rentabilisez le coût de votre investissement. Voici quelques bonnes directives qui vous aideront à réussir votre achat.

La définition des besoins

La première chose à faire lors la préparation d’un achat immobilier est d’évaluer vos besoins. Cette démarche peut être entreprise en se posant les bonnes questions. Voici quelques questions auxquelles vous devez apporter des réponses :

    • Souhaitez-vous réaliser un investissement locatif ?

    • Comptez-vous revendre votre bien dans les années à venir ?

    • Recherchez-vous un bien immobilier en milieu urbain ou à la campagne ?

    • Souhaitez-vous que le bien soit proche de certaines commodités ?

    • Doit-il être implanté près des établissements scolaires ou universitaires ?

    • Le bâtiment doit-il être facilement accessible à partir des transports en commun ?

    • Préférez-vous investir dans l’immobilier neuf pour ses performances énergétiques ou dans l’ancien pour son charme ?

Répondre à ces questions peut vous aider à mieux entrevoir vos réels besoins.

Créer un budget de financement prévisionnel

Une analyse financière au préalable est essentielle pour la réussite d’un investissement immobilier. En effet, il est indispensable d’établir un budget prévisionnel pour le financement du projet. Cela permet d’éviter les risques de surendettement causé par une mauvaise décision d’achat. Plusieurs postes de dépense sont à étudier lors de la création d’un budget de financement prévisionnel. Vous devez notamment prendre en considération l’évolution de vos revenus et les futures charges qu’implique l’achat du bien.

Lors d’un achat immobilier, il est généralement conseillé de faire le point avec votre banque. Il est préférable d’avoir une idée précise de votre capacité de financement pour que votre projet soit réalisable. En consultant votre banque, vous pourrez réaliser une simulation de prêt adapté à votre capacité de remboursement. Évidemment, vous pourrez établir différents plans de financements pour entrevoir la solution de prêt la plus avantageuse.

Penser à un apport personnel

Actuellement, la crise financière a contraint les banques à être plus strictes dans leurs aides de financement. Il est alors préférable de songer à disposer d’un apport personnel. Cela permet de participer à l’investissement en lui-même et de financer certains frais annexes (frais de garantie, frais de notaire). L’apport personnel peut être calculé en fonction de vos économies personnelles, des prêts réglementés et des aides familiales.

Analyser les aides de financement possible

Il existe plusieurs types d’aides pour le financement de votre projet immobilier. Voici une liste non exhaustive des aides fournies par les banques et l’État :

    • Le prêt épargne logement : possibilité d’achat de résidence principale à condition de détenir un compte ou plan d’épargne logement depuis quatre ans ;

    • Le prêt conventionné : prêt accordé sans condition de ressources permettant l’achat ou la construction d’une résidence principale à condition d’habiter l’habitation moins d’un an après son achat ou la fin des travaux ;

    • Le prêt à taux zéro renforcé : idéal pour une première acquisition ;

    • Le prêt d’accession sociale : aide aux primo-accédants avec un taux normalisé ;

    • L’aide personnalisée au logement (APL) : aide destinée aux personnes bénéficiant d’un prêt à taux zéro, prêt conventionné ou prêt d’accession sociale.

Organiser les visites

La recherche du bien est une étape importante du processus d’achat immobilier. Vous pouvez effectuer des recherches sur internet pour trouver et comparer les annonces immobilières. Il faudra bien évaluer le marché local et vérifier les mentions évoquées dans chaque annonce. Vous pouvez notamment y découvrir si les diagnostics immobiliers ont bien été réalisés sur le bien mis en vente. L’aide d’un notaire ou d’un agent immobilier est aussi utile pour trouver rapidement un bien correspondant à vos attentes.

Procéder à la signature d’un avant-contrat

Signer au préalable un avant-contrat est recommandé avant la signature du contrat de vente. Cela permet de bénéficier d’un délai de rétractation de 10 jours avant l’achat définitif du bien. Vous pouvez grâce à ce document annuler votre achat sans justification. Durant ce délai, vous devez réévaluer votre projet et décider si l’investissement est avantageux pour vous ou pas. Ce délai passé, vous signerez la promesse de vente et commencerez à financer et à assurer votre projet.

Se préparer à un achat immobilier : les bonnes directives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Call Now ButtonAppel Direct